Harmattan - 40, Rue St Jean 74120 MEGEVE FRANCE - Tél. +33 (0)6 67 01 93 81

Les animaux de cette artiste basque fascinent par leur trait et leur mouvement. Qu'il s'agisse de taureaux, d'ours ou de vaches, chacun de ces animaux est représenté dans une attitude pleine de vie. Loin des portraits d'autres artistes Méña représente la vie : son trait...

Brigitte Téman, rend souvent hommage dans les titres de ses œuvres aux artistes qui ont défriché l’art contemporain animalier : une panthère Pomgatti, une autre Joudoz… Rembrandt Bugatti, Paul Jouve, Marcel Sandoz, François Pompon...

Les voies fluviales, les habitations, les routes, les ports… tout ce qui a trait à l’humanité dans son esprit de conquête de l’espace se trouve représenté sur une carte. Certains d’entre nous se passionnent pour ces images car elles sont captivantes.

Tout le caractère de la peinture de Marion SIX passe par la spontanéité de l’œuvre en même temps que son évanescence. A la fois pleine de force et de vigueur, et paradoxalement proche de l’universalité par l’onirisme qui s’en dégage. Ainsi la peinture de cette jeune artiste parvient à suspendre le temps autour d’un sujet qui rêve ou que l’on rêve.

En effet, sa large touche pleine de dextérité saisit un sentiment d’éphémère, quasi fantasmagorique. L’artiste parvient à peindre la délicate intimité de son sujet en le détachant de la réalité. Les contours incertains, les détails traités en nuances, les teintes très douces, et les regards (ou plutôt leur absence) contribuent à montrer le model comme dans un rêve.

Cette technique singulière ne dépeint plus un nu ou une scène, mais l’universel de ce nu et de cette scène.

Les sculptures de Ménoche sont empreintes d’une grande intelligence et d’une grande sensibilité. En les regardant on ne pense pas au travail phénoménal qu’il a fallu fournir pour les réaliser : le temps passé à assembler les pastilles d’acier, construire lentement chaque fruit, la quantité de soudures, le temps à poncer, lustrer et apporter la touche finale : la couleur par l’émaillage. Ainsi, c’est toute la poésie de l’artiste qui parvient à faire oublier les contraintes de l’acier pour ne plus laisser que la beauté, voire la fragilité de ces fruits ajourés. Mais plus que cela, plus que l’esthétique parfaite de ses sculptures, Ménoche les rend malignes par un détail qui pèse de tout son poids dans la réussite de son œuvre : la couleur. En effet que serait une cerise ou bien une poire sans ses couleurs. Au-delà du tour de force, ces pièces sont belles, poétiques, intelligentes, brillantes pourrait-on dire ! en tout cas, terriblement présentes et captivantes !

Acidulé comme l’été, comme des saveurs, comme la gaieté des œuvres de Lise Vurpillot…

Parmi les dernières peintures de Lise quelques-unes sont encore plus enlevées et flamboyantes que d’habitude. Le Tigre Toulouse, et le Lion Flap sont parmi les œuvres les plus frappantes de l’artiste. Sa technique de peinture à la brosse aussi vive que lumineuse met en valeur l’animal au travers de couleurs irréalistes. Pourtant toute la fougue et la beauté des animaux n’en est qu’accrue. Faisant abstraction de l’irréalisme des couleurs, on ne peut qu’être surpris paradoxalement de l’étonnante justesse de ces tons. Plus expressionnistes que fauvistes, ces œuvres sont une véritable ode à la lumière et à la gaieté. Pleine de présence, de modernité, elles sont bien plus que des représentations animalières : elles sont la vie !

Daniel Castan offre cet été à la Galerie Harmattan à Megève une vision en camaïeu de ses villes : de superbes œuvres en dégradés de gris tout juste rehaussées de quelques touches de rouge ou de jaune, ou encore des visions pourpres de rues au crépuscule....