Harmattan - 40, Rue St Jean 74120 MEGEVE FRANCE - Tél. +33 (0)6 67 01 93 81

La peinture franc-comtoise offre souvent des paysages apaisés. Tantôt ceux-ci offrent des points de vue pittoresques, dans un esprit quasi romantique (à la manière du XIX°), tantôt ceux-ci offrent une vision dénudée et très graphique de la nature. Les lignes de crête des montagnes, les silhouettes...

Le danois de Tristan Haenzel que je viens de recevoir est à l’honneur ! Cette toile superbe de dimensions 120x100 est resplendissante de force et de contraste. Entre le pelage « arlequin » noir et blanc de l’animal et le contraste...

Les premiers centimètres de neige sont tombés, bien peu pour envisager de sortir les skis… mais avec eux les températures ont chuté et chacun s’emmitoufle pour faire face à l’hiver qui arrive. Le ciel est bas, les cols remontés. Les vitrines sont quasi toutes décorées ou tout au moins le seront dans les prochains jours… dont la mienne !

L’hiver arrive et avec lui le tumulte des saisonniers, les inaugurations, les illuminations…

Boule # 830

Plonger dans l’œuvre de YaNn Perrier a un sens particulier, car ici il y est bien question de profondeurs physiques, bien qu’impalpables… il y est bien question d’immersion, bien que dans un solide. Et pourtant du regard et de la pensée, par la limpidité des matériaux, nous plongeons

La Galerie Harmattan expose les sculptures de Brigitte Teman depuis bientôt quinze ans. Quinze années qui ont vu son œuvre évoluer depuis ses premiers hauts-reliefs en résine et poudre de bronze, jusqu’aux dernières sculptures présentées à Megève. Néanmoins,...

Saminka 100×100 Lise Vurpillot

Jeune artiste diplômée de l’école Emile Cohl, Lise Vurpillot possède de multiples talents : illustratrice pour la littérature jeunesse, dessinatrice et animatrice pour les films d’animation et bien sûr, peintre animalière.

A la frontière du fauvisme et de l’expressionnisme, ses lions, tigres, panthères mais aussi girafes et éléphants traduisent l’univers de Lise. Sa « Savane » se décline en grands formats, travaillés en couleurs, à la brosse et en matière !

Son œuvre est vive, dynamique, lumineuse… Elle utilise les teintes avec audace et maîtrise. En excellente coloriste, elle juxtapose des rouges vifs et des verts tendres, mêle entre eux des bleus, des oranges, des jaunes… sans pour autant rendre ses œuvres violentes ou

Les artistes ont une existence à la frange de toutes les autres. En tout cas pour les défricheurs, les chercheurs inlassables… Ce sont des personnes « à part ». On les voit on les connait. On parle d’eux comme cela, avec envie autant qu’avec dédain car ils ont un pas assuré. Pourtant, loin d’être sûrs d’eux, ils vivent le doute perpétuellement. Ils sont le doute : une oscillation tous azimuts sur une existence fragile, car même les plus confiants savent que rien n’est acquis et que rien ne prévaut jamais de rien.

Ils sont partagés entre un besoin d’acquérir des règles qui les protégent de leurs faiblesses et la nécessité d’une vie empirique qui ouvre de nouvelles possibilités dans la création.

Cela fait des années que je cherche l’originalité dans la représentation. Ce n’est pas facile de sortir de ce que l’on connait par l’Histoire de l’Art ou de ce que l’on voit dans les galeries. Selon moi, les nouveaux matériaux ne supporteront pas l’épreuve du temps et nous aurons tôt fait de délaisser les sculptures brillantes, sans forme, sans détail, sans richesse. Il y a indéniablement une volonté de gaité, sans doute un contre point à notre époque. Et pourtant, dans le coeur de l’acheteur comme du vendeur, l’art s’il n’est pas sérieux, « n’est pas de l’art ». Alors on colle le discours éculé du pop art sur n’importe quelle œuvre en couleur trop légère pour supporter la critique. C’est la mode, juste la mode! C’est une facilité et tout le monde tombe dans le panneau du merchandising.

Pascale Eyraud le Balon 50×50

Les premières neiges sont tombées, vite effacées par les rayons revanchards du soleil. Pourtant il reste de cet épisode une avancée indéniable dans l’hiver : l’air pinçant et le givre au matin, un ciel bleu translucide, un soleil froid et les buées persistantes qui s’échappent de nos bouches sur le chemin du travail.

L’hiver arrive, et c’est bien !