Harmattan - 40, Rue St Jean 74120 MEGEVE FRANCE - Tél. +33 (0)6 67 01 93 81

Cela fait des années que je cherche l’originalité dans la représentation. Ce n’est pas facile de sortir de ce que l’on connait par l’Histoire de l’Art ou de ce que l’on voit dans les galeries. Selon moi, les nouveaux matériaux ne supporteront pas l’épreuve du temps et nous aurons tôt fait de délaisser les sculptures brillantes, sans forme, sans détail, sans richesse. Il y a indéniablement une volonté de gaité, sans doute un contre point à notre époque. Et pourtant, dans le coeur de l’acheteur comme du vendeur, l’art s’il n’est pas sérieux, « n’est pas de l’art ». Alors on colle le discours éculé du pop art sur n’importe quelle œuvre en couleur trop légère pour supporter la critique. C’est la mode, juste la mode! C’est une facilité et tout le monde tombe dans le panneau du merchandising.

Pascale Eyraud le Balon 50×50

Les premières neiges sont tombées, vite effacées par les rayons revanchards du soleil. Pourtant il reste de cet épisode une avancée indéniable dans l’hiver : l’air pinçant et le givre au matin, un ciel bleu translucide, un soleil froid et les buées persistantes qui s’échappent de nos bouches sur le chemin du travail.

L’hiver arrive, et c’est bien !

Alors que la saison d’été est déjà bien entamée, je viens mettre un peu d’actualités sur le site de la Galerie. Tout d’abord, la clientèle de ce mois de juillet a pu assouvir sa passion pour l’Art à défaut de celle pour les balades… encore...

Après avoir exposé aux Etats Unis et dans les plus beaux parcs et jardins de France, Robert Arnoux installe cet été dans les rues de Megève 22 sculptures monumentales. La Galerie Harmattan accueille également, en exclusivité, quelques pièces que...

Au fur et à mesure que l’hiver se poursuit dans les montagnes, les animaux de la savane continuent leur pavane dans les vitrines de la galerie Harmattan. A tout bien y réfléchir, il était normal qu’ils soient exposés dans cette galerie, car un nom pareil (Galerie Harmattan) indique indéniablement une prédisposition!

Richard Serra, Jeff Koons… de grands sculpteurs pour des œuvres techniques et monumentales…

La monumentalité et les techniques associées sont-elles la base de la reconnaissance du travail de ces artistes ? Non, indéniablement, non ! la monumentalité contribue à l’aura, à la diffusion médiatique auprès d’un large public, mais ce n’est certes pas sur cela qu’est fondée la pertinence de leurs travaux! En revanche la technique contribue en grande partie à leur achèvement.

Leur pâte, leurs couleurs, leurs formats… les oeuvres de Daniel Castan font partie de celles que l’on reconnaît entre toutes! Et si nous, galeristes, nous apprécions autant ce travail et cet artiste c’est parce qu’il se crée une véritable émulation autour de lui. Les New Yorks sont des sujets maintes fois peints, mais ceux de Daniel ont cette force, cette dynamique qui ne laisse rien au hasard. Ils ne font pas que représenter cette ville, ils sont cette ville, sa vitalité, sa verticalité, son dynamisme. Ils sont l’atmosphère que les mots ne suffisent pas à qualifier. Chaque tableau est unique. Et tous ensemble sont cette ville qui ne finit pas de nous étonner !
Daniel Castan ne s’y trompe pas et sa clientèle non-plus : posséder un Castan est une façon d’intégrer chez soit la force urbaine de cette ville qui ne dort jamais.

Girafe bleue et Apparition

La semaine prochaine les tigres et les lions contenus dans la galerie auront « de quoi se mettre sous la dent! »

En effet, cette nouvelle girafe, (tant attendue des fauves mais aussi des clients qui ont vu l’an dernier une tête superbe sur fond bleu) est une véritable apparition, d’où son titre j’imagine! Que les amateurs de cette artiste n’hésitent pas à m’envoyer un mail pour la réserver!