Harmattan - 40, Rue St Jean 74120 MEGEVE FRANCE - Tél. +33 (0)6 67 01 93 81

Brigitte Lombard, cette artiste céramiste propose à la galerie Harmattan, des oeuvres animalières hyper réalistes : les éléphants, les hippopotames, les rhinocéros… qui rencontrent un franc succès. Pour aller plus loin et en avance sur les vacances de février Brigitte offre à notre regard une interprétation du cheval à bascule (sans bascule!) ! Des pièces claires, sobres et d’une grande beauté… à la fois évocatrices de notre enfance et précieuses comme des bijoux.

A noter également les derniers samouraïs et touaregs dans leurs grands habits d’émail blanc!

J’ai souvent parlé de la douceur et de l’en-bon-point des personnages et des animaux d’Annie Cotterot. Cette fois-ci l’artiste propose des animaux encore plus spectaculaires, plus grands et plus « marshmallow » que jamais!

Et ça marche : une superbe chèvre qui suspend sur ses frêles pattes son corps « tonnelé », un hippopotame à la bonhommie hors gabarit! et des chats gros, gras, qui, s’ils n’étaient en céramique, auraient la forme idéale pour se faire câliner!

 … boule de verre ou boule de bois ?! YaNn Perrier sème la zizanie devant la galerie. Les gens s’esbaudissent, se questionnent, affirment ou pérorent (oui pas moins !) et chacun allant de son explication réfléchit à haute voix sur le comment et sur le quoi !
Les plus téméraires franchissent les portes de la galerie tandis que les autres agglutinent leurs questions juste devant.
Il s’agit bien de bois (et non de pierre, pas même de bois « un peu » pétrifié). Quant au verre, je fais toujours le même geste en prononçant distinctement « verre organique » : je saisis de mon pouce et de mon index les verres de lunette que je ne porte pas.
Du bois du verre… et beaucoup de technique pour rendre cela aussi limpide que de l’eau, et d’apparence aussi léger que de l’air.

Lise Vurpillot est en voyage, néanmoins elle a pris soin de me faire parvenir quelques merveilles : John, Rod et les autres ! Et ainsi, les lions et tigres "face, profil, rouge ou vert…" ont enfin une identité. Certes, ces noms font...

Museum Mile, 100×100

Daniel Castan, ce grand peintre de l’urbain et plus particulièrement de New York, propose au spectateur une nouvelle série d’œuvres. Ces pièces lumineuses nous offrent des visions ouvertes de la ville de « Big Apple » : le Museum Mile, mais aussi une vue du pont de Manhattan. Toutes deux dans des tons à dominante beige ou crème, d’une grande sobriété en même temps que d’une grande délicatesse. Ce peintre habituellement en force, en matière, propose ici un travail tout en retenue. La composition change certainement, mais le fond lui reste le même : perspectives, assemblages de couleurs, profondeur de champ… et la lumière qui fait des peintures de Daniel Castan des œuvres reconnaissables entre toutes !

 

Chers visiteurs, chers amis, chers clients, laissez-moi vous présenter tous mes vœux pour cette nouvelle année : qu’elle soit riche en découvertes, en bonheurs, en amitiés et bien sûr que la santé vous accompagne tout au long de celle-ci !

Il est de coutume de faire des prévisions pour les mois à venir… je n’ai pas vraiment le don de prescience, mais c’est avec plaisir que je vais me hasarder sur ce terrain !

dame au coeur orange

Avec Annie Cotterot nous voyageons toujours entre rêve et réalité, dans un univers fait de douceur, d’humour et de candeur. Ici tout est doux et reposant : les grosses dames aux tenues colorées, les hippopotames blancs couverts de papillons, les vaches orange et les chats rouges. Annie Cotterot en plus d’être bonne sculpteur et bonne chimiste (qualité indispensable dans l’art du Raku), est une personne sensible à la poésie. Elle nous entraîne dans la bonhommie de son travail, nous fait oublier les contraintes, et nous offre des pièces éclatantes de couleur !

Noël est le moment de l’année où les boules sont à l’honneur. Les boules de Noël… C’est bien trop facile pour ne pas céder à la tentation de l’écrire… Chose faite ! Mais qu’en est-il vraiment des Boules de YaNn Perrier. Ces sphères imparfaites toutes aussi propices au rêve et à l’émerveillement…

Tristan Haenzel nous propose pour cet hiver une série animalière abordée sous deux aspects : le portrait ou en pied. Ce grand technicien travaille la peinture à l’huile avec gout en mélangeant les codes classiques (comme le non-finito ou les portraits à la manière flamande) pour nous rendre ses sujets définitivement modernes et plein de délicatesse.

A noter, un petit portrait de cheval blanc 40×40 cm, à l’aquarelle marouflé sur toile et verni.  Une Merveille !