Harmattan - 40, Rue St Jean 74120 MEGEVE FRANCE - Tél. +33 (0)6 67 01 93 81

Museum Mile, 100×100

Daniel Castan, ce grand peintre de l’urbain et plus particulièrement de New York, propose au spectateur une nouvelle série d’œuvres. Ces pièces lumineuses nous offrent des visions ouvertes de la ville de « Big Apple » : le Museum Mile, mais aussi une vue du pont de Manhattan. Toutes deux dans des tons à dominante beige ou crème, d’une grande sobriété en même temps que d’une grande délicatesse. Ce peintre habituellement en force, en matière, propose ici un travail tout en retenue. La composition change certainement, mais le fond lui reste le même : perspectives, assemblages de couleurs, profondeur de champ… et la lumière qui fait des peintures de Daniel Castan des œuvres reconnaissables entre toutes !

 

Chers visiteurs, chers amis, chers clients, laissez-moi vous présenter tous mes vœux pour cette nouvelle année : qu’elle soit riche en découvertes, en bonheurs, en amitiés et bien sûr que la santé vous accompagne tout au long de celle-ci !

Il est de coutume de faire des prévisions pour les mois à venir… je n’ai pas vraiment le don de prescience, mais c’est avec plaisir que je vais me hasarder sur ce terrain !

dame au coeur orange

Avec Annie Cotterot nous voyageons toujours entre rêve et réalité, dans un univers fait de douceur, d’humour et de candeur. Ici tout est doux et reposant : les grosses dames aux tenues colorées, les hippopotames blancs couverts de papillons, les vaches orange et les chats rouges. Annie Cotterot en plus d’être bonne sculpteur et bonne chimiste (qualité indispensable dans l’art du Raku), est une personne sensible à la poésie. Elle nous entraîne dans la bonhommie de son travail, nous fait oublier les contraintes, et nous offre des pièces éclatantes de couleur !

Noël est le moment de l’année où les boules sont à l’honneur. Les boules de Noël… C’est bien trop facile pour ne pas céder à la tentation de l’écrire… Chose faite ! Mais qu’en est-il vraiment des Boules de YaNn Perrier. Ces sphères imparfaites toutes aussi propices au rêve et à l’émerveillement…

Tristan Haenzel nous propose pour cet hiver une série animalière abordée sous deux aspects : le portrait ou en pied. Ce grand technicien travaille la peinture à l’huile avec gout en mélangeant les codes classiques (comme le non-finito ou les portraits à la manière flamande) pour nous rendre ses sujets définitivement modernes et plein de délicatesse.

A noter, un petit portrait de cheval blanc 40×40 cm, à l’aquarelle marouflé sur toile et verni.  Une Merveille !

On aime toujours rattacher ce que l’on voit à ce que l’on connait, un paysage devant nous qui évoque celui vu sur un autre continent, une peinture qui rappelle la technique d’un maître ancien… il en va de même pour une mélodie ou un parfum. Nous aimons… nous nous rassurons, à reconnaître dans ce que nous côtoyons des sentiments que nous avons déjà éprouvé. Cela nous apporte sérénité et confiance.

« Mes toiles sont des fenêtres qui ouvrent sur un quotidien derrière lequel je perçois une beauté et une lumière à chaque fois différentes.

Mon travail de peintre est de transcrire ce que je ressens devant ces scènes à priori banales. Profitant de l’ouverture, une part d’inconscient se glisse, dans le choix de mes sujets, dans leur interprétation, guidant une recherche dont j’ignore l’issue… »

Jean Matrot

Façonné dans la terre, transmuté par le feu, immergé dans l’eau et vivifié par l’air je suis le raku.

Les 4 points cardinaux, les 4 saisons, les 4 vertus…
Je suis le chaud et le froid, l’or et l’argent, le cuivre et le plomb…
Être, vivre, apprendre, comprendre, je suis intellect et imagination, raison et sentiment…

Taureau 1/8

Cela fait quasi quinze ans que je fais ce métier… Et bien que tout d’abord je travaillasse (mon dieu, j’espère que l’emploi du subjonctif imparfait est juste !) dans l’art primitif, je traine avec moi cette même frustration de voir partir des œuvres trop peu gardées avec moi. C’est aussi une réflexion que j’entends souvent de la part de mes clients : « ça ne vous dérange pas de voir partir des choses que vous aimez ?