Harmattan - 40, Rue St Jean 74120 MEGEVE FRANCE - Tél. +33 (0)6 67 01 93 81

Peintres

Les Vaches, images régionales authentiques, fertiles et porteuses de richesses, dépositaires de la vie, vestiges immuables et intemporels, généreuses et prometteuses d'abondance familière, groupées ou isolées, en attente de richesses à donner ou de récoltes à venir: symboles des trésors préservés de la terre. Vaches...

A défaut de pouvoir réduire toute la densité, la profondeur, la multitude des sources du travail de Kamu, on peut toujours qualifier ces oeuvres : délicates et raffinées! Il faut considérer la finesse du portrait à l’huile, cette douceur rêveuse, nostalgique pourra-t-on dire. Et ne pas oublier de voir ce qui se cache autour : monde tropicaux peuplés de colibris, fresques médiévales et vitraux… traités à l’acrylique et à la cire, à la feuille d’or et gravées.

Du noir et du blanc, Marion Six ne travaille que la peinture à l’huile noire. Elle la travaille en touches larges, denses ou affleurantes. Les mouvements de ses pinceaux sont chargés ou parfois juste griffés. Ils sculptent l’ombre, absorbent et ralentissent la lumière tandis qu’en contre-point la blancheur du vide accélère et devient éclatante… ainsi, par ses recherches et sa sensibilité Marion Six s’adosse au noir, en délimite l’absence et façonne des portraits vigoureux, débordant de vie, de spontanéité et de dynamisme ! -les « Humeurs », comme elle les nomme.

Je lis souvent dans les avant-propos des catalogues d’exposition que les galeristes sont fiers et heureux de chercher, promouvoir, défendre tel ou tel artiste…

Et effectivement cela doit être la raison d’exister d’une galerie.

Mais en réalité on retrouve dans la plupart des galeries les quelques mêmes artistes qui garantissent un chiffre d’affaire aux propriétaires des galeries… des œuvres dont par ailleurs on oublie souvent de dire qu’elles ne sont pas des œuvres d’art originales…

L’univers pictural de Joseph Piermatteo se construit au travers de plusieurs thèmes. Les femmes, l’Italie, les ports, la Toscane… sa lumière…

ET Venise… Loin d’échafauder une  représentation exacte de cette ville, l’oeuvre de l’artiste, par l’accumulation, rassemble des souvenirs, des atmosphères et des sentiments qui tous se rattachent et ramènent à la Sérénissime.

 

« Je vis un conte de fées », s’enthousiasme l’artiste peintre Éric Le Pape. Un conte écrit entre terre et mer, au fil d’un parcours singulier, où pinceaux et couteaux tiennent lieu de baguette magique. Si l’on avait annoncé à l’adolandernéen, s’engageant à l’École des mousses, qu’arrivé à la cinquantaine, cinq galeries en France,une à Londres et deux aux États-Unis présenteraient des expositions permanentes de ses œuvres ou qu’une société canadienne de vêtements de luxe créerait des modèles à partir de ses tableaux, il aurait vécu tout autrement son entrée dans la Marine. Parce qu’à l’heure de revêtir l’uniforme, faute d’adhésion paternelle, Éric Le Pape tire un trait sur son ambition d’intégrer les Beaux-Arts.

Le métier de galeriste m’offre la chance de rencontrer des gens qui aiment réellement et sincèrement une œuvre. Car le vrai plaisir de l’art se trouve dans les sentiments beaux et bons que génère une peinture ou une sculpture. L’érudition a peut-être sa place dans l’appréciation de l’art. Mais elle est secondaire. Lorsque la rencontre se fait, entre l’œuvre et le spectateur, alors l’artiste a réussi son œuvre. Il a su toucher à l’intimité du spectateur, au-delà des barrières et des conventions.

Bonsoir les loulous, ça gaze(tte)? Bon ok c’est une peu nul comme blague !…
Je ne sais pas si vous avez eu l’occasion de passer à la FIAC le weekend dernier, mais aujourd’hui je vais vous parler d’un événement passé en septembre dernier au Bastille Design Center à Paris. Je vous encourage à y aller l’année prochaine d’ailleurs !!!
Claude Duvauchelle, le Président de l’exposition propose une visibilité à tout artiste impliqué dans une démarche artistique personnelle, réalisant un travail de qualité d’une forte implication, réunit sous le thème de la « figuration critique ». L’occasion pour moi aujourd’hui de vous parler d’une des exposantes, pour son talent, mais aussi parce que c’est une amie qui m’est chère et dont j’admire le travail. Aujourd’hui je vous parle donc de Marion Six, artiste peintre contemporaine, qui a eu le courage de choisir sa voie, d’assumer ses envies les plus profondes et de consacrer sa vie à l’art. Finalement on appelle artiste celui qui consacre sa vie à produire de l’art, non ?

« J’ai le sentiment d’avoir trouvé ma voie »

Marion Six, jeune artiste de 26 ans installée depuis peu à Cran-Gevrier, expose jusqu’au 20 février ses toiles grand format dans le hall de l’hôtel de ville.

Rencontre.