Galerie Harmattan

40, rue Saint Jean 74120 Megève FRANCE

Tel. +33 (0)6 67 01 93 81

Les NFT, nouveau marché pour l'Art traditionnel!

Dernière mise à jour : 17 juil. 2021



Depuis plus d'un an maintenant, les NFT (token non fongible) existent et trouvent des cas d'usage de plus en plus nombreux et pertinents. L'un d'entre eux est le NFT d'Art. Unique et collectionnable par essence.

Ainsi, si certains NFT peuvent être de l'Art, les œuvres d'Art originales "physiques" peuvent-elles être des NFT?


La réponse est oui, à priori.

Ce petit oui, est plus important qu'il n'y parait et peut générer un vraie révolution du marché de l'art. En effet les détenteurs de cryptomonnaies peuvent les échanger contre d'autre cryptomonnaies. Les NFT faisant partie de l'écosystème crypto, on peut imaginer assez aisément une œuvre d'art traditionnelle qui serait en réalité son propre NFT. Ce qui d'un point de vue de la fiscalité actuelle ne génère pas de plus-value imposable. Acheter un tableau NFT avec des crypto-monnaies a donc ce premier intérêt. (Nulle doute que la fiscalité s'adaptera tôt ou tard à cette nouvelle classe d'actifs, néanmoins et pour l'heure l'achat d'un tableau NFT n'est considéré que comme un échange d'actifs sans prise de bénéfice.)

L'autre intérêt est bien entendu l'authentification de l'unicité de l'œuvre par son smart-contract. Le droit de suite (souvent méconnu) peut également être intégré au smart-contract et générer de manière automatique le revenu légal dû au créateur de l'œuvre, ou à ses ses ayants droit.

L'œuvre d'art en tant que NFT est en réalité une œuvre d'art en même temps que son certificat d'authenticité et les obligations légales qui y sont associées. C'est un "tout-en-un" infalsifiable qui réduit à néant les possibilités de contrefaçon ou de vol (ou plus précisément de recel).

Certes l'idée d'un œuvre d'art en tant que NFT tient sur le fil du rasoir. Mais du point de vue de la création et de la propriété intellectuelle, rien ne différencie une œuvre d'art originale d'une autre, et surtout aucune distinction ne doit se faire de par son support, ou la technique, ni même la technologie employée lors de sa réalisation. Autrement dit, un NFT numérique d'art n'est pas philosophiquement différent d'une œuvre d'art originale "traditionnelle" tokenisée en NFT.


Nicolas Laborde directeur de la Galerie Harmattan

De manière pragmatique, la galerie mettrait en vente toutes ses œuvres d'art originales, de manière tokenisées au ratio de un pour un. UNE œuvre d'art originale égalerait UN NFT. Le prix du NFT serait fixé en stablecoin.

N'importe qui pourrait se porter acquéreur de cette œuvre et obtenir une facture en stablecoin avec l'équivalence en fiat pour cette acquisition.

Acheter une œuvre en tant que NFT, donnerait au propriétaire du NFT la propriété pleine et entière de l'œuvre qu'elle que soit son support.

L'œuvre traditionnelle, "physique", elle, serait séquestrée à la galerie ou plus certainement expédiée au propriétaire du NFT comme un élément indissociable du NFT en vue de la revente.


Galerie Harmattan Megève

nous contacter