Galerie Harmattan

40, rue Saint Jean 74120 Megève FRANCE

Tel. +33 (0)6 67 01 93 81

La Galerie d'Art Harmattan, use-case crypto friendly...

Dernière mise à jour : 20 juil. 2021

La crypto, pour ceux qui connaissent, c'est un univers en expansion, exaltant, passionnant... pour les autres c'est un trou noir avec tout ce que cela implique au sens propre comme au figuré!


peinture originale d'un Lion d'Asie
"Du bout des lèvres" 80x80 cm Yann Kempen

Pourtant un jour ces deux catégories de gens se rencontreront. C'est inéluctable. Et il ne sera pas question pour les seconds de devenir des programmeurs, ni pour les premiers de regarder avec dépit des montagnes de crypto avec plus ou moins de valeur au gré des tweet d'Elon Musk.


La solution pour faire se rencontrer les gens, vient tout simplement des cas d'usage provenant de

marchants utilisant des procédés simples et transparents.


La galerie Harmattan à Megève réfléchit à cela. Le plus simple, avec son activité ancrée dans l'économie "réelle", est d'offrir aux propriétaires de cryptomonnaies, de les utiliser en achetant un tableau ou une sculpture. (Dans un autre article je fais mention de NFT... cela reste pour l'instant une piste de recherche.)


Le procédé pour acheter un tableau avec des cryptomonnaies ne diffère en rien de celui d'acheter une œuvre avec de la monnaie fiat. Chaque œuvre a un prix en euro, celui-ci est converti en stable coin au moment d'éditer la facture. La facture comprend toutes les mentions légales habituelles y compris le montant en euro avec juste une ligne de plus spécifiant l'équivalence en USDT, USDC, DAI... au choix du client. Le règlement de l'œuvre se fait sur une adresse ERC20. A réception du montant, l'œuvre est expédiée/livrée, comme la galerie le fait quotidiennement.



Du coté de la galerie, les stablecoins sont convertis au plus tôt en fiat et reversés sur le compte de la société. Les sommes perçues réintègrent ainsi le circuit classique de l'activité professionnelle afin que le galeriste s'acquitte des différentes charges qui lui incombent.


La démarche n'est pas automatisée, car en fonction des œuvres et de leur transport, les couts peuvent évoluer. Il sont souvent à la charge de la galerie, mais pour des œuvres de grandes dimensions ou particulièrement lourdes voire fragiles, il est nécessaire d'étudier différentes solutions et donc d'échanger avec le client. Ce qui a pour effet de le rassurer également sur le sérieux de la galerie.



Galerie Harmattan Megève

nous contacter