Galerie Harmattan

40, rue Saint Jean 74120 Megève FRANCE

Tel. +33 (0)6 67 01 93 81

#BrigitteTéman #artanimalier #bronze #sculpture #GalerieHarmattan #Megève



Brigitte Téman, rend souvent hommage dans les titres de ses œuvres aux artistes qui ont défriché l’art contemporain animalier : une panthère Pomgatti, une autre Joudoz…

Rembrandt Bugatti, Paul Jouve, Marcel Sandoz, François Pompon… ces artistes ont marqué leur temps d’une empreinte si profonde qu’elle a influencé durablement les joailliers et la plupart des sculpteurs animaliers des années 30 jusqu’à nos jours.

Brigitte Téman qui joue du bestiaire révélé par ces Maîtres renoue avec cette tradition de l’animal fixé dans une attitude éphémère, parfois pittoresque mais toujours réaliste (Jouve et Sandoz). L’animal, joue, guète, est attentif (BT : Jougatti), ou s’apprête à porter la charge (BT : Taureau). L’animal est immobile et pourtant nerveux, vigoureux. Son être profond est révélé avec majesté tandis que la patine lisse tendue ramène l’animal à son essence, servie par la pureté du trait!

Ainsi la sculpture de Brigitte Téman est reconnaissable entre toutes : elle saisit en une ligne et une posture, la quintessence de chaque animal.

Oeuvres disponibles de Brigitte Téman

#LiseVurpillot #megève #galerieHarmattan #artanimalier


Après un choix difficile pour sélectionner les animaux qui figureront dans le nouveau catalogue de Lise Vurpillot, celui-ci est enfin parti à l’imprimerie.

En avant-première, son texte d’introduction, et aussi les oeuvres disponibles en ce moment à la galerie :

« Il m’est difficile de parler de moi et de ma peinture… Les galeries avec lesquelles je travaille et les articles que des journalistes m’ont consacrés, savent mettre des mots sur ce qu’ils voient. Pour ma part, je ressens ma peinture, j’aime profondément les couleurs et la gaieté que le monde autour de moi m’inspire. Une seule remarque illustre mon propos : je n’utilise jamais de noir.

Commençons par mon parcours : diplômée de l’école Emile Cohl, je suis aujourd’hui illustratrice pour la littérature jeunesse ; je réalise des décors pour la compagnie de théâtre Sarbacane et participe en ce moment à l’un de leurs spectacles (« C’était très bien » http://www.sarbacane-theatre.com/#!concert-illustr/c8ba ) et bien sûr, je suis peintre animalière. Concernant ma peinture, j’emprunte les mots d’Elodie Bouffay, pour «Le Journal de Megève», qui décrivent avec bienveillance mon travail. «Son oeuvre est à la frontière du fauvisme et de l’expressionnisme,(…) elle est vive, dynamique, lumineuse… Elle utilise les teintes avec audace et maîtrise. En excellente coloriste, elle juxtapose des rouges vifs et des verts tendres, mêle entre eux des bleus, des oranges, des jaunes… sans pour autant rendre ses oeuvres violentes ou agressives, bien au contraire. Dans ses peintures flamboyantes, les couleurs s’assemblent et s’équilibrent pour illuminer les regards des animaux qui, exprimant tantôt la force, tantôt la douceur, sont étonnamment expressifs et vivants, à l’image de l’artiste (…) Sa peinture, qui connaît un beau succès auprès du public, orne les murs de plusieurs galeries en France et en Belgique depuis maintenant trois ans.»




#LiseVurpillot #Megève #GalerieHarmattan #peinture #ArtAnimalier


L’hiver tire à sa fin et les dernières œuvres des artistes me parviennent pour assouvir les amateurs de neige de printemps.

Les températures remontent, les terrasses sont occupées… et nous-mêmes, entre baguenaude et commerces à tenir, le rythme effréné de la saison se dissout peu à peu dans une ambiance de fin de saison… nous prenons enfin quelques heures pour aller skier tandis que depuis le village les clients nous appellent pour nous demander des informations sur les œuvres en vitrine.

Nous sommes moins sérieux c’est vrai. Mais qui nous en voudrait ? Après avoir passé quatre mois sept jours sur sept dans nos commerces, qu’il fait bon de prendre l’air ! surtout cet air tiède, prémisse d’un beau printemps.

Arrivé à la galerie, le front couvert de soleil, il est tellement agréable de parler des belles œuvres tout juste pendues aux cimaises, dont Sophie de Lise Vurpillot.

Ce sera sans aucun doute la dernière girafe de l’hiver. Une belle pièce toujours haute en couleur, gaie et attendrissante. Les œuvres sur fond rouge de l’artiste ont rencontré un grand succès, tant les éléphants, que les tigres. Cette girafe arrive à point nommé pour terminer une exposition encore très réussie qui a comblé aussi bien nos espoirs que les attentes de nos clients et amateurs.