Galerie Harmattan

40, rue Saint Jean 74120 Megève FRANCE

Tel. +33 (0)6 67 01 93 81

Mis à jour : 31 déc. 2018



Voici une œuvre rarement vue de l’Artiste savoyard Livio Benedetti : « le Toro Bison ». Cette pièce toute en angles et en tensions caractérise le style le plus apprécié de l’artiste. Il émane du Toro Bison une force que l’artiste puise dans son histoire, dans ses passions artistiques et surtout peut-être dans les années 20 qu’il affectionnait.

Cette pièce dans sa patine bleue nuit renvoie plus encore à cette époque où les sensations prédominaient sur la stricte figuration. Car dans les années 20, les fauves sont "digérés" et donnent naissance aux abstraits (Kandinsky et le Blaue Reuter…), c’est aussi l’époque de la vitesse, des lignes de fuite que l’on retrouve chez les affichistes, dans le mobilier et dans le futurisme italien que Livio appréciait tant.

Mais ce Toro n’est pas qu’une émanation du passé, c’est aussi une revendication du présent, du beau, de ce qui est stable : la force brute est intransigeante, et ne laisse aucun doute quant au désir de l’artiste d’échapper aux modes. Il concentre sous sa main tout ce qu’il sait du passé comme du présent et le contraint dans cette forme.

Livio offre une œuvre belle, pleine de puissance, atemporelle car emprunte du passé et résolument fichée dans le contemporain.


#LivioBenedetti #GalerieHarmattan #megève #bronze #sclupture



Les premiers centimètres de neige sont tombés, bien peu pour envisager de sortir les skis… mais avec eux les températures ont chuté et chacun s’emmitoufle pour faire face à l’hiver qui arrive. Le ciel est bas, les cols remontés. Les vitrines sont quasi toutes décorées ou tout au moins le seront dans les prochains jours… dont la mienne !

L’hiver arrive et avec lui le tumulte des saisonniers, les inaugurations, les illuminations…

on s’active on se précipite ! je reçois cette semaine les dernières œuvres qu’il me manque : celles de Daniel Castan, de YaNn Perrier, d’Annie Cotterot et de Livio… encore quelques fauves de Lise Vurpillot et de nouvelles sculptures de Daniel Favre, et je serai prêt !

Parmi les pièces que j’ai reçues tout récemment il y a un quadriptique de Meña représentant un taureau. Son titre : le Sublime. Car effectivement il l’est, sublime ! 1m60 de haut sur de 2m de long. Une très belle pièce, très réussie ! « elle a de la gueule » comme on dit ! Et son prix des plus raisonnables saura finir de séduire la clientèle.



Il y a aussi Brigitte la girafe, une peinture de Lise Vurpillot de 1m par 1m représentant la tête du jouet pour enfants que nous avons tous mâchouillé dans notre petite enfance. Un clin d’œil tant à son univers de l’illustration jeunesse, qu’à la savane qu’elle affectionne. Là encore Lise fait preuve d’un grand savoir-faire de coloriste pour nous offrir un mariage en douceur de violets, de verts et d’oranges.



Une remarque tout de même : pour quelle raison « Brigitte » ne s’est pas intitullée « Sophie »… répondre à cette question vous donnera l’expliquation des titres que Lise donne à ses peintures. Pour vous donner un indice, les autres titres sont Rod, Hugh, Satie…


Parmi les œuvres de Livio que je vais recevoir, le « Toro 14 » aussi appelé le « Toro rond » de taille moyenne, une œuvre qui rejoindra le magnifique Toro Rosso ainsi que l’allègre Toro Amoureux.





Les chiens et chevaux de Tristan Haenzel dont un extraordinaire Danois arlequin sur fond rouge. Une toile de 1m20 sur 1m, toute en contraste noir et blanc sur fond rouge ! beau, très beau…




Et bien sûr, une merveilleuse découverte : Daniel Favre ! ses bronzes superbes, forts sans concession ! Un travail que j’aime profondément qui rencontrera un grand succès, c’est ma prédiction ! car pour rencontrer le succès il faut un artiste doué et des prix justes. Le bronze est souvent cher car le travail de fonderie a un coût certain… et les artistes peu connus qui les réalisent ont besoin de financer assez vite leurs œuvres pour continuer à sculpter. Ici, en plus d’être superbes, les pièces de Daniel Favre sont tout à fait abordables. Il y a un décalage entre la maturité, la qualité exceptionnelle des sculptures (fondues chez Barthélémy) et leur coût qui n’est pas soumis aux nécessités/prétentions des jeunes sculptures. Ainsi elles sont à mon sens sous-cotées. Mais le marché n’aimant pas cela, il est certain que leur prix va monter très vite. Un excellent travail à des prix exceptionnellement abordables.

Pour peu que l’on aime, il faut se laisser tenter !

demie lune Daniel favre

L’hiver arrive, et j’ai hâte !


#Megève #GalerieHarmattan #DanielFavre #TristanHaenzel #DanielCastan #DanielFavre #LiseVurpillot #LivioBenedetti


#LivioBenedetti #GalerieHarmattan #sculpture #megève


L’œuvre de Livio est souvent associée aux Taureaux et pour cause, si leurs noms sont parfois évocateurs ou parfois moins évidents, les toro amoureux, solaire, rosso, livre, enclume ou encore asymétrique… ont toujours inspiré cet artiste.

Il a recherché au fil du temps à interpréter cet animal mythique, le sortant de sa force brute, ou à l’inverse la lui offrant pleinement, imaginant un « Enlèvement d’Europe » ou le faisant « toro bison ». Chacun ayant une âme propre et au plus juste du sentiment que l’artiste cherchait à lui offrir.

La patine lisse et la puissance retenue de ce Toro Rond le font compter parmi ses œuvres qui rencontrent le plus de succès.



Tout Megève est dans les startingblocks : la saison culturelle entamée, les mannequins des vitrines habillés, les terrasses dressées, les pavés posés, les œuvres accrochées… on guette du coin de l’œil le ciel bleu en espérant qu’il se maintienne et on y croit ! car Megève l’été, c’est l’assurance de bons moments !

De mon côté j’ai reçu quasi toutes les nouveautés… Daniel Castan …

est passé ce WE me confier quelques œuvres toujours aussi belles : des nocturnes, des Time’s square, des « noir et blanc »… Yoann Mérienne, Lisa G. et Brigitte Lombard, les nouveaux arrivés de la saison sont aussi en bonne place !

En fin de semaine prochaine Yann Perrier apportera ses nouvelles boules, et Lise Vurpillot ses nouveaux fauves.

Du coté des sculpteurs : les bronzes et les alus de Brigitte Téman côtoient les rakus d’Annie Cotterot, dans l’attente et l’espoir de voir quelques pièces de Livio Benedetti…

La galerie est belle, très belle !


#Megève #GalerieHarmattan #DanielCastan #YoannMérienne #LisaG #BrigitteLombard #YannPerrier #LiseVurpillot #BrigitteTéman #AnnieCotterot #LivioBenedetti